« Inadmissible | Accueil | 1ere réunion de travail du chantier de la Maison de l'Emploi »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert

Il n'y a pas d'intérêt à modifier la taille des régions au nom d'un égalitarisme qui contribuera à renforcer les grandes métropoles régionales;
A mon avis la Creuse à sa place dans la région Limousin et n'a rien à faire avec l'Auvergne,l'histoire en porte témoignage,ce qui importe c'est que les régions grandes ou petites aient les moyens de remplir leurs missions.
Le véritable problême se situe au niveau des communes beaucoup trop nombreuses,dans un département comme le notre une vingtaine de communes suffiraient,les cantons devraient disparaitre et les communes éliraient leur représentant au Conseil Général.
De toute façon une réforme des collectivités locales devrait avoir l'accord des électeurs.

Cécile Fortineau

quel vilain mot "dépeçage" de la région poitou charentes et picardie, dans ce communiqué. Redécoupage, rassemblement poitou/limousin aurait été plus positif. On craignait à une époque que ce soit le Limousin qui soit dépecé (Creuse vers Auvergne, Corrèze vers Midi Pyrénées, Haute Vienne vers Poitou Charentes). On pourrait donc s'estimer heureux pour commencer que notre identité limousine perdure. On est suffisamment dépecés comme ça par ailleurs... Et puis dépecer le Poitou Charentes, seul bastion de Ségolène, qui s'est appliquée à elle-même le non cumul des mandats, ça me fait sourire, mais bon j'arrête là ou tu vas me faire un procès en victimisation!

Je ne suis pas contre les réformes a priori. Des régions à 2 ou 3 départements, ce n'est pas forcément une bonne idée. Reste à voir si ce découpage réduit un peu les diférences entre les régions...les riches et les moins riches... pas sûr.
A voir aussi où on met la capitale de ces nouvelles régions administratives : c'est là que pourrait commencer l'exemplarité. réformer mais garder des distances raisonnables pour les élus et les citoyens : et si c'était Bellac, la capitale de cette nouvelle région Limousin/Poitou? si c'est une réforme purement économique, on ne fera pas ça car il faudrait créer de nouveaux locaux (quoi que avec la réforme judiciaire on est obligés d'agrandir des tribunaux pour vouloir en fermer d'autres). Si c'est une réforme politique et d'aménagement du territoire, à voir. En tous cas, je trouverais bien que ce ne soit ni Poitiers, ni Limoges, même si ça ne suffira pas à ce que les uns ou les autres ne tirent la couverture à eux.

ça m'apprendra de finir la bouteille de tariquet à l'apéro, j'ai de drôles d'idées... "ils ont échoué parce qu'ils n'avaient pas commencé par le rève" disait Utopia en citant Shakespeare, lors des débats PS de l'automne. Je rève encore à des choses simples.

Jérôme Mathias Bel

La lutte, toujours plus complexe que certains automatismes qui se disent militants ne veulent le savoir, s'engage sous des auspices difficiles pour nos terroirs. "Wait&see" plutôt que de tomber dans le piège tendu par les architectes de cette tartufferie. Laissons-les d'abord se contredire entre eux, dans leur soi disante apolitologie, avant d'avancer, non pas des protestations toujours trop immédiates, mais de véritables propositions, pensées, forgées, et à bâtir avec méthode et rigueur.
Ceci dit, en parlant de régions, voici qui n'augure pas de lendemains qui chantent:

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/02/26/apres-la-crise-financiere-la-guerre-civile-preparez-vous-a-quitter-votre-region_1160698_1101386.html

How come, un Ministre des Finances, battant désormais tous les record de Monarchie Républicaine, ose-t-il prétendre aujourd'hui qu'il ne pouvait rien voir venir en... 2006? "Anne, ma soeur Anne..." (sic). Aveuglement sous jupons et/ou incompétences? En attendant donc toutes réponses adéquates, il est possible de dire à nouveau, qu'à propos de nos régions donc, si "World as stage" (W.S.) alors plus que jamais, "le local, c'est l'Universel moins les murs" (M. Torga, médecin) ;-).

Philippe

Je ne parlerai pas de dépeçage si la Creuse se rapproche de l'Auvergne, la Corrèze de Midi Pyrénées et la Haute Vienne vers le Poitou Charente mais UNE EVIDENCE et je m'en félicite. Il est indéniable que les flux commerciaux et économiques sont dirigés ainsi et il serait plus que souhaitable que cela soit constaté politiquement et administrativement. Et je serai encore plus précis pour la Creuse,il apparait que le pays Sud Creusois est plus proche de l'Auvergne, et le pays Nord Creusois a une inclinaison à se diriger ves la Haute Vienne. Et diviser la Creuse en 2 pour constater cet état de fait serait une chance pour la population de ces deux secteurs. Il est EVIDENT que les habitants des régions de GUERET, de BOURGANEUF se déplacent, travaillent également vers la Haute Vienne. Quand au Pays sud Creusois, ses habitants ne cessent de diminuer de jour en jour mais ceux ci sont profondément attachés à leur terre, au climat plus rude qu'au Nord mais similaire à la partie Auvergne limitrophe contrairement à la Haute Vienne ou le relief et les températures subissent l'influence océanique inexistante dans le pays Sud Creusois.
D'autre part si par malheur nous ne disposions plus que d'un seul député, la tentation serait grande de développer plutôt le Nord de la Creuse que le Sud.

Pour toutes ces raisons et bien d'autres qu'il serait trop longue de développer dans ce type de forum, nos élus ainsi que nos responsables économiques seraient bien inspirés de provoquer la réflexion et proposer un projet économique, politique et culturel sur les bases ci-dessus évoquées.

Carte

Entiérement d'accord avec l'analyse de Philippe.L'ouest creusois est tourné tout à fait logiquement vers Limoges,l'est vers l'Auvergne(Puy de Dome et Allier).A la création des départements,Montlucon devait devenir préfecture d'une entité englobant une partie de L'allier,de la Creuse, du Cher et de l'Indre.Ses délégués ayant manqué de persuasion,Moulins a emporté le morceau.Ceci montre,qu'on le veuille ou non,le manque d'unité de notre département

Robert

En tant que moulinois d'origine je peux affirmer que la raison pour laquelle Moulins a été choisie comme préfecture et le département reprenant pour l'essentiel la géographie de l'ancienne provuince du Bourbonnais est avant tout la tradition historique cette province ayant été constituée pendant près de 800 ans par la volonté des sires puis ducs de Bourbon.
L'organisation de la France à la révolution n'a pas fait table rase du passé les communes reprenant les limites des anciennes paroisses;n'oublions pas non plus que lorsque Louis XIV créa les généralités,Aubusson se travait rattaché à celle de Moulins et que ce type de structure administrative n'est jamais entré dans les moeurs et a été supprimé à la révolution.
Le département de la Creuse correpond en gros à l'ancienne province de la Marche et a une unité historique et ethnique.

Robert

La commission BALLADUR vient d'accoucher d'une souris,il est probable qu'aucune région ou département n'aura envie de se saborder.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.