« Touche pas à mon despote ! | Accueil | Hadop'hic ! »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert

Le "chat" dit n'importe quoi,comparer La Celle Dunoise à Aubusson n'a aucun sens,cette petite commune du nord de la Creuse bénéficie des équipements de Guéret et si elle est riche cela résulte du fait qu'elle n'a pas à réaliser d'équipements publics,ce qui n'est pas le cas d'Aubusson qui a le statut de ville centre pour le sud de la Creuse et qui,sauf à augmenter d'une maniére considérables les impôts des aubussonnais doit faire particper à ses équipements et à leur fonctionnement les communes regroupées dans l'intercomunnalité,communes qui profitent desdits équipements
Le projet de faire élire le Conseil communautaire par l'ensemble des électeurs entrainerait de fait la disparition des communes ce qui est un autre projet qui nécéssite des décisions politiques précédées d'un étude sérieuse mais qui sera à mon avis inévitable compte tenu du nombre excessif de communes en France et de la faible population de la plupart d'entre elles.

MarieThérèse Allérat

Cette fois, l'opposition à Aubusson est tombée bien bas,je pense même au fond du gouffre.
La principale différence entre un chat et un mensonge, c'est que le chat n'a que 9 vies,a dit Mark Twain.
Et tu as pour toi, Michel, la sagesse des chats!
"Ceux qui jouent avec les chats doivent s'attendre à être griffés."(Miguel de Cervantes.Don Quichotte)

Cécile

dommage que les journalistes alimentent, sous couvert de rubrique amusante, le discours ambiant de nombre de citoyens voire d'élus : les comcom seraient une strate de plus, ne servant pas à grand chose ou éventuellement à se débarraser de charges communales!!!

Comme Robert, je pense que les comcom sont une bonne échelle d'intervention. Les gens sont attachés à leur commune, pourtant on fonctionne par bassins de vie (bien plus larges que la limite communale) et l'approche intercommunale est de toutes façons sur de nombreux dossiers plus pertinente. Le principal problème est que l'on raisonne toujours en bénéfice pour la commune (difficile à calculer réellement d'ailleurs). Si l'équipement est réalisé dans la ville centre, la petite commune périphérique juge que la comcom ne fait rien pour elle. Et pourtant si car ses habitants bénéficient d'un équipement qui n'aurait sans doute pas pu être réalisé sans portage intercommunal.

Dans ce contexte, on voit que la fusion de communes sera difficile, comme l'est encore (parfois) le sens de la solidarité territoriale, de l'intérêt général. Face à la baisse des moyens, si l'on veut vraiment faire vivre les teritoires ruraux, il faudra bien que cessent les guerres de clocher, de partis ou de personnes pour travailler ensemble... Un certain nombre de communautés de communes y arrivent, tant mieux pour l'avenir de nos territoires.

Carte

Entiérement d'accord avec les propos de Robert.Pour avoir été de nombreuses années elu d'un bourg-centre(moins important qu' Aubusson,mais pôle attractif pour les communes environnantes) j'ai pu mesurer les charges qui pèsent sur ce type de collectivités, ce dont beaucoup d'habitants ne se rendent pas compte.De la même manière,je suis opposé à faire élire les conseilers communautaires par lés électeurs.Le système actuel,dont j'ai pu mesurer les éffets,me semble mieux adapté à la situation

Carte

Si le rôle des communautés de communes est souvent décrié,en particulier par les habitants des communes les plus modestes,cela tient au fait que certains projets manquent parfois de pertinence.Chaque réalisation se doit d'être utile à tous ceux qui vivent à l'intérieur de la com com,voire au-delà.Ce n'est pas toujours le cas et on voit des équipements disparaitre assez vite car réalises avant tout pour"faire plaisir" à des élus

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.