« La Droite abandonne l'agriculture française | Accueil | L'atterré n'aimant pas ? L'atterré ne ment pas ! »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Cécile

Moi aussi je fais une longue pause bloggistique (je n'ai pas repris à la faveur d'un modem grillé par l'orage et d'une volonté de sevrage... internet est un puissant excitant, qui occupe quand on dort mal, à moins que ça ne provoque des insomnies?

Arnaud a effectivement très bien travaillé (JP Mignard, représentant la sensibilité ségoléniste dans ce travail le reconnait volontiers publiquement) et il a raison de mettre la pression, comme l'équipe de Peillon l'a fait à Marseille. J'ai lu quelque part que Martine allait se prononcer à La Rochelle. Je ne vois pas comment elle pourrait faire autrement.

A l'époque des universités, il faut choisir, beaucoup de choses en même temps cette semaine : de l'assemblée des femmes, au pôle écolo, en passant par Jarnac,... j'ai choisi le pôle écolo, pour voir où en ont les écolosocialistes, sachant que les socialistes tout court ont du mal à prendre le virage de l'écologie politique...

Tu te désoles que Frangy n'ait pas été médiatisée autant que Marseille (80 journalistes accrédités, il y avait notamment une équipe de C dans l'air : j'espère que je verrai l'émission... on nous a demandé si on se sentait chez nous à Marseille ou à La Rochelle on a répondu les deux!!!!). Je pense (et espère) que les journalistes se réservent pour Jarnac, qui devrait être un deuxième grand coup dans la fourmillière avant La Rochelle... Bonne journée à toi et aux rénovateurs demain à Jarnac!

Quant à Marseille, on a vraiment eu l'impression de vivre un grand moment (on pourra dire à nos enfants on y était...). L'espoir à gauche est grand, pourvu que ça ne fasse pas pschitt... Je relaterai tout ça dans mon blog quand le temps et l'envie me reprendront : j'ai fait des photos, filmé la paella gratuite près du vieux port avec Peillon et Hue qui mangent assis sur le mur devant les journalistes... et un groupe gitan derrière pour l'ambiance. Ce qui s'est dit m'a tellement plu et intéressé que j'en ai rempli 14 feuilles!!! que je relirai avec plaisir... L'Université quoi...

J'aime bien le titre du Canard d'aujourd'hui : au PS c'est les anciens contre les modem... je pense que ça te hérisse le poil mais tant pis!!! Vive le rassemblement socialo-écolo-démocrate !!! par delà les partis. ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous sépare face au sarkozysme. C'est historique. Que voulons-nous pour la France en 2012? la sarkozye toujours plus forte et plus dangereuse ou une nouvelle société plus démocratique, plus écologiste et plus sociale? Pour moi, sur le fond comme sur la forme, il faut arrêter de mettre des murs entre nous, comme le dit Cohn Bendit, il y a toujours eu des porosités, des ponts entre nous...

michel moine

"un modem grillé par l'orage..."

...ô désespoir,ô vieillesse ennemie ! N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

...Ô cruel souvenir de ma gloire passée ! Oeuvre de tant de jours en un jour effacée !

Sacré Corneille ! Tout est dit !

Je ne crois pas, et les Français non plus, que se jeter dans les bras du Modem ( qui n'existe que grâce à nos diligences empressées...) n'apporte une quelconque perspective à la gauche.

Le Modem commencera à pouvoir revendiquer un semblant de vraisemblance, dans cette conversion bien opportune, lorsqu'il quittera le groupe libéral européen auquel il appartient, et rompra avec le libéralisme, valeur bien éloignée des thèses socialistes.

Socialiste, j'ai dit socialiste ? Pardon pour cette impudence...

Il est des ivresses à l'euphorie bien passagère, mais dont les gueules de bois sont longues à s'estomper.

Cécile

Ah, ah, ah! J'avais un vieux modem, j'ai maintenant une "box" comme tout le monde... les temps changent. Le Modem qui vote les motions de censure au gouvernement, qui ne va pas à la soupe, qui ne renie pas ses convictions (liberté de la presse, séparation des pouvoirs, ...) me parait pouvoir être un partenaire respectable. La question est de savoir si on perdra ou si on gagnera des voix avec un tel rassemblement. Je pense qu'on en gagnera. Les déçu(e)s du sarkozysme ne sont pas prêts à mon avis à voter PS/Verts comme ça. Nous aurions beaucoup plus de vertus?, nous inspirerions plus confiance que le modem??? je ne crois pas. L'image de la gauche est déplorable. Il est temps de s'unir, de travailler ensemble à un socle commun, de lancer des primaires où chaque candidat défendra sa ligne : que le meilleur gagne. Ensuite, il ne s'agit pas de renier ses convictions. Chacun dans son parti continue à défendre et creuser ses idées mais au moins on a un leader de la gauche et UN SEUL adversaire : l'UMP... Le Rassemblement Démocratique Ecologiste et Socialiste, c'est un mouvement, pas un nouveau parti : il y a dedans des gens encartés dans des partis de gauche et du modem, des gens de la société civile qui ne s'encarteront jamais nulle part etc...

Aujourd'hui on a l'impression que c'est les Verts contre le PS; le PS contre le Modem,... on se trompe de cible. J'attends cette sagesse des politiques devant la gravité de la situation. Si on continue come ça à gauche (le Front de gauche et le NPA contre le PS, les Verts contre le PS, etc...), en 2012, c'est mort. Nous militants, en avons marre de manifester de faire grève, pour rien ou presque. L'enjeu est de prendre le pouvoir, le vrai : l'Elysée. Ce qui a été posé à Marseille est raisonnable, il ne s'agit pas de se jeter dans les bras d'un tel, mais de se mettre, enfin! autour d'une table, de faire l'inventaire de nos valeurs, d'étudier la possibilité et la façon de travailler ensemble. Je crois que c'est ce qu'attendent les français. J'ai eu l'occasion d'en parler cette semaine avec des sympathisants. Vraiment, c'est ce qu'ils attendent...

Quant au libéralisme, le socialisme a intégré l'économie de marché, qui à condition d'être REGULEE (ce que souhaite vraiment aussi le Modem) apporte la concurrence (les monopoles incitent à la paresse, la concurence permet l'émulation, la progression : à condition d'empêcher le dumping social et environnemental), les possibilités d'entreprendre, d'avoir des initiatives. Donne aux gens la possibilité de maitriser sa vie (siles conditions de l'égalité des chances sont garanties). Ce que nous avons à apporter c'est la lutte contre les délocalisations, la sécurisation des parcours professionnels, l'Education et tous les systèmes favorisant l'égalité des chances, la lutte contre la transformation naturelle du libéralisme en ultralibéralisme (maintenir une économie au service des hommes et non de la finance : des régles mondiales). Personne ne veut revenir au communisme. On demande juste des règles écologiques sociales et économiques pour que l'économie mondialisée (qui permet le brassage des cultures, des intelligences et des hommes) soit durable, au service de la société.

Effectivement, c'est au niveau européen et mondial que ça se jouera. Je ne crois pas que le PS et le Front de Gauche, etc soient irréprochables en Europe, certaines abstentions sont complices. Vote-t-on toujours NON à ce qui est contraire à notre idéal, non malheureusement, il suffit de regarder les comptes rendus. Donc attention aux raccourcis faciles. Rappelons nous notre malaise au PSE à défendre un président de l'UE qui nous ressemblerait... Les PS européens sont à géométrie variable. Nous traversons une grave crise idéologique. La crise économique oblige à revoir les choses. Il serait aberrant que ce soit l'UMP et le groupe libéral européen qui tire son épingle du jeu!!! J'attends des états généraux de la gauche jusqu'au modem.

michel moine

Je ne suis pas sûr que l'accord politique sur les plus petits dénominateurs communs justifie de s'allier à la Droite, centre de gravité du modem. Commençons d'abord par rassembler à gauche, la famille naturelle, plutôt que de lacher la proie pour l'ombre.

Le rassemblement de la gauche fait, et celà ne sera pas facile, il sera bien temps de se préoccuper du modem. Aura ainsi été créé un rapport de force, qui clarifiera les intentions et le ^positionnement réels de ce petit parti de droite.

Quand la sociale-démocratie s'allie à la droite, dans un grand flou idéologique, elle y perd son âme, et ses électeurs. Les prochaines élections en Allemagne risquent fort de s'achever par un score historiquement bas du SPD.

Ce n'est pas ce que je souhaite pour le parti auquel j'appartiens ( et à lui seul d'ailleurs ! ) et auquel je tiens.

Robert

J'ai lu avec attention ton article Michel et les commentaires de Cécile,je regrette que la discusion tourne autour du MODEM,il est indispensable si l'on veut gagner les présidentielles et les législatives et même avant les régionales de définir une stratégie claire.
L'organisation de primaires à gauche devient une nécéssité mais il ne faudrait pas qu'elle ne serve qu'à adouber un candidat socialiste avec l'appui de sympathisants ou de militants de gauche non socialistes.
Ces primaires doivent être précédées de l'établissement d'un programme COMMUN entre toutes les formations de gauche PS PRG Verts,PC,Chevénementistes et Parti de Gauche, s'il veut bien ,mais sans oublier le MODEM qui n'acceptera pas de jouer la roue de secours de la gauche.
Les grandes idéologies sont mortes qu'il s'agisse du communisme comme du socialisme,la gauche doit pour exister comme Ségolène ROYAL a commençé de le faire se recentrer sur l'humanisme,la justice sociale et la défense des droits de l'homme malmenés par la droite extréme qui nous gouverne,elle doit travailler à la naissance d'un nouvel ordre économique respectueux de l'environnement et dont l'axe ne doit pas être les seuls profits financiers.
En 1789 la France a connu une révolution faute par ses dirigeants d'avoir suiviles conseils des économistes comme TURGOT et NECKER qui avaient compris que le systéme politique et économique de leur pays était à bout de souffle.
Actuellement SARKOZY et les autres dirigeants des pays développés ne proposent qu'un rapiécage du systéme financier sans se rendre compte qu'ils n'en sont plus les maîtres.
L'économie,l'argent sont des moyens au service de l'humanité pour son développement et ne doivent pas être utilisés par quelques uns pour s'enrichir sans effort ni productivité
J'écoutais hier Elie COHEN à "C'est dans l'air" préconiser la séparation totale des activités bancaires traditionnelles(dépôts et crédits) des opérations financiéres intiiées par les traders,ce serait déjà un bon début pour une moralistation indispensable.
Il est vain comme le fait BESANCENOT et son Nouveau Parti anticapitaliste de se réfugier dans un monde qui n'existe plus depuis la chute du mur de Berlin,son idéal serait-il celui de Cuba ou de la Corée du Nord?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.