« Creuse, terre brulée | Accueil | Des députés qui bougent »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert

En ce qui concerne le SENAT cette institution dans sa forme actuelle me parait périmée, elle est devenue en grande partie la "maison de retraite" de la République",pour lui donner un sang neuf,car je ne suis pas partisan de sa suppression pure et simple comme la Gauche la longtemps demandé,il est nécéssaire de faire élire cette Assemblée au suffrage universel et à la proportionnelle dans un cadre régional.
Les Sénateurs représenteront ainsi les régions et les collectivités locales,les députés l'ensemble des citoyens,nous aurons ainsi un bien meilleur équilibre institutionnel et non pas deux chambres d'enrégistrement des décisions du Président de la République.

Cécile

Concernant la place des femmes, je me fais le relais des EgalEs qui ont noté : "ce n’est pas acceptable (titre de la question 3) de mélanger la question de l’égalité femmes/hommes avec celles de la diversité, des jeunes et des outre-mers (qui doivent apprécier), pour la raison que les femmes ne sont pas une catégorie et que dans tous ces groupes il y a 50% de femmes au moins ! Il est encore moins acceptable (question 3-3) et même scandaleux que les femmes soient « une diversité » parmi d’autres, expression que 52% de la population de ce pays ne manquera pas d’apprécier !"
Tu comprendras que je sois d'accord avec ces remarques comme avec la tienne : attention à l'instrumentalisation de la parité à d'autres fins : la compétence, la démocratie locale et je rajouterai l'envie et la disponibilité, qui ne sont ni le monopole des hommes ni celui des femmes...

Je fais le lien avec René Nicoux, qui permet à la Creuse de respecter la parité des sénateurs, par un vote local et la reconnaissance de ses compétences. Y aurait-il la même cabale contre le nombre de mandats qu'elle exerce si elle avait été un homme? je me garderais ici de citer des hommes politiques qui cumulent de très hautes fonctions, sans que ça n'émeuve Auclair ou d'autres... Accepter que des femmes prennent des postes à haute responsabilité en politique c'est dur pour les hommes, les voir en plus en obtenir beaucoup, ce doit être insupportable, le début de la fin? Laissons lui le temps de voir comment elle peut s'organiser, comment elle peut défendre au mieux ses convictions, son territoire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.