« Recours au Conseil d'Etat contre la disparition de la circonscription d'Aubusson | Accueil | Raymond Archer se prononce en faveur de la Cité Internationale de la tapisserie »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert

La derniére révision conctitutionnelle n'a fait qu'exagérer le caractére autoritaire de la Véme République en renforçant de fait les pouvoirs de l'hyper-président,son avantage cependant sera d'accélérer le processus de décomposition d'un systéme périmé :fixer dans la Constitution le nombre de députés alors que le nombre d'électeurs augmente conduit à une sous-représentation des français cela sera particuliérement vérifié en Creuse et en Lozére.

françois

il ne faut pas perdre de vue que ce sont vos camarades socialistes, dont M. Vergnier, qui sont à l'origine de cette situation puisque ce sont eux qui ont saisi le conseil constitutionnel

Carte

Le seul critère démographique est très insuffisant;il est indispensable d'y adjoindre les notions de superficie et de nombre de communes.Pourra t-on parler d'égalité entre un député creusois qui aura les plus grandes difficultés à être présent dans toute sa circonscription ,à répondre à toutes les sollicitations sur un aussi vaste territoire,et un député de Paris? Ce dernier a vite fait le tour de sa circonscription et se trouve à quelques pas de l'assemblée nationale.Il peut jouer ainsi sur les deux tableaux.Et je crains fort que l'élu creusois ne remmplisse que très partiellement son rôle de législateur ce dont l'accuseront bien vite quelques bonnes âmes

michel moine

François,

Il ne faut pas confondre l'effet et la cause ! La cause de la décision du Conseil Constitutionnel, c'est bien le texte de la Constitution, modifié en juillet 2008. L'unique mission du Conseil Constitutionnel, c'est bien de juger de la constitutionnalité des lois. Or indiscutablement, le conseil a censuré la loi Marleix au regard, et au seul regard, du texte à l'aune duquel il juge les actes législatifs.
Indiscutablement, les socialistes n'ont pas voté la modification constitutionnelle, qui conduit à priver la Creuse d'une circonscription. Indiscutablement Jean Auclair l'a voté. S'il ne l'avait pas fait, la réforme constitutionnelle ne serait pas passée.
Enfin, sur cette question précise (facile à vérifier sur internet), le Conseil Constitutionnel s'est auto-saisi.
Mais quand bien même Pierre, Paul ou Jacques l'auraient-ils fait, qu'il sera quand même particulier qu'on leur reproche que le juge leur ait donné raison...

Carte

Le commentaire de François m'amuse beaucoup.En somme les auteurs du "péché originel" (ceux qui ont voté la modification de la constitution) ne seraient coupables de rien?Si je comprends bien ce n'est pas l'auteur "du crime" qu'il faut blamer mais celui qui le dénonce et qui "porte plainte" devant la justice?Curieux comme raisonnement

Alayn

Bonsoir ! Pour le moins, cette histoire est pas claire !
Il reste qu'il est entendu dans les campagnes (arf !) que c'est bien aussi les socialistes qui ont poussé à cette remise en cause du nombre de députés dans les départements...

Encore des dérives et des manigances POLITICIENNES certainement...

Salutations Anarchistes !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.