« Absent pour Congrès des Maires | Accueil | Casque lourd »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

D.S.

C'est le grand n'importe quoi ce torch... journal pardon.
Exemple: Le même jour, samedi 4 décembre, ce même torch...journal pardon, annoncait le prochain spectacle du Théâtre Jean Lurçat:
"Prochainement le spectacle Cirque Précaire se déroulera à Felletin les 17,18 et 19 novembre prochain..."
Merci pour l'info!! C'est sympas de nous informer qu'une manifestation va se tenir il y a trois semaines!!!
Bonjour le controle de l'information!
A part cela je suis tout a fait d'accord avec votre analyse. Il est tellement plus facile d'habiter à coté d'une ville et de profiter de ses services mais surtout de ne pas vouloir en payer le service rendu...
Ca me fait penser à certain "grands patrons" ou "grands artistes" qui batissent leurs fortunes en France et déclarent habiter dans un pays frontalier...

Carte

Aubusson vit ce que vivent la très grande majorité de ce que l'on appelle les bourgs-centres.Elle concentre de très nombreux services,en a assumé l'investissement et en assume le plus souvent les charges de fonctionnement;services dont profitent bien souvent les habitants des communes voisines et ce sans contrepartie financière.Fort heureusement la naissance de l'intercommunalité a en grande partie mis un terme à cet état de fait, du moins en ce qui concerne les équipements nouveaux.Si je me permets d'intervenir dans ce débat c'est pour l'avoir connu en tant qu'élu dans une commune creusoise jouant le rôle de bourg centre comme Aubusson,mais à une échelle plus modeste.Cela donnait lieu à des discussions assez animées lors des réunions du conseil communautaire et je suppose qu'Aubusson n'échappe pas à la règle

Robert

La répartition des charges d'équipements publics entre la commune centre et les communes périphériques a toujours été un problême résolu d'une maniére trés incompléte par la création des communautés de communes.
A mon avis cette nouvelle structure a plusieurs inconénients:
-Elle se rajoute à des divisions administratives trop nombreuses et même supérieures en nombre à celles de l'Ancien régime;
-elle crée un fiscalité mal comprise des contribuables.
-elle est une entrave à la création d'équipements nouveaux sur la commune centre du fait de la composition électorale du conseil communautaire.
-et enfin ce conseil n'est pas élu démocratiquement puisque choisi parmi les élus communaux et non désigné au suffrage universel.
La seule solution d'avenir pour mettre fin à ces incohérences administratives et assurer un développement harmonieux de nos zones rurales est la fusion de communes une dizaine de communes pour la Creuse serait suffisantes quitte à avoir des conseillers ou adjoints délégués pour défendre les intérêts des habitants des anciennes communes supprimées.

Cécile

Les journalistes de France Bleu Creuse s'interrogeaient ce soir sur le fait que seuls 30% des limousins connaissaient leur président de Région, alors que JP Denanot est présent quasiment tous les jours dans un article de journaux, photo à l'appui. Comme quoi la PQR, Presse Quotidienne Régionale, n'a pas forcément l'impact qu'on pourrait penser, en tous cas pas celui du "Sénat" romain.

Beaucoup d'abonnés, certes, mais beaucoup de gens aussi qui ne lisent pas la presse voire s'informent peu, s'intéressent peu sur ce qui les entourent. Mais c'est un autre débat.

Difficile d'aller contre la volonté de ceux qui préfèrent quitte à être en Creuse habiter à la campagne plutôt que dans un appartement ou une maison de (petite) ville.

Quant à la richesse, sur quels chiffres se baser : le Bonheur Intérieur Brut baisse-t-il à Aubusson? c'est aux aubussonnais qu'il faudrait le demander. Il serait temps d'intégrer d'autres critères que les revenus et autres éléments financiers dans les évaluations à toutes les échelles : l'environnement, la culture,... ne doivent pas être oubliés. La reconnaissance de l'Unesco rappelle quelques unes des vraies richesses (d'avenir) d'Aubusson... A suivre, tout le monde n'a pas les mêmes valeurs.

Carte

Dans mon esprit,la création des communautés de communes allait de pair avec la réduction du nombre de communes;c'est particuluèrement vrai en milieu rural où certaines colléctivités très faiblement peuplées ont une existence artificielle,sont sous perfusion au plan financier.Ainsi,le conseil communautaire serait élu de manière démocratique ce qui renforcerait sa légitimité.Le gouvernement a choisi de "s'en prendre" aux départements et régions,tapant de cette manière non à la base du millefeuilles mais au milieu;calcul électoraliste évident

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.