« C'est le printemps ! | Accueil | La pause mène aux poses »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert

Le gouvernement manque sans aucun doute de tête solide mais il va au moins avoir un...TRON
Toute plaisanterie mise à part SARKOZY ne sait pas gérer une situation quant elle lui échappe et les tentatives de débauchages que ce soit à droite ou à gauche n'arrivent pas à convaincre son propre camp et à fortiori ses adversaires.

Robert

La France malade de son régime:
J'écoutais hier soir François LEOTARD s'attaquer au régime soi -disant présidentiel que connait la France actuellement et qui est en réalité une monarchie absolue élective sans aucun exemple dans les pays européen.
Nos voisins ont un chef d'Etat, Roi ou Président de la République (de la Confédération en ce qui concerne la Suisse)qui représente la nation et est chargé de défendre ses intérêts fondamentaux comme le roi d'Espagne l'a fait contre les putchistes fanquistes.
Ils ont un véritable régime parlementaire avec une majorité et un chef de gouvernement, chef de l'exécutif.
En France rien de tel, depuis l'instauration du quinquennat les français élisent leur président suivant un mode quasi-plébiscitaire et un parlement dans la foulée donc à ses ordres,il n'existe pas comme aux Etats Unis d'élections parlementaires intermédiaires,les institutions qui dérangent le tout puissant président doivent être mises au pas comme la Justice.
Aprés la prochaine élection présidentielle si la gauche la gagne il faudra revenir sur cette aberration consitutionnelle sinon la France va droit dans le mur et son régime subira le sort des régimes bonapartistes du XIX éme siécle c'est à dire une dérive dictatoriale
Le systéme est si pervers que comme l'indiquait Bernard DEBRE on pourrait avoir un jour le retour à l'envers de la situation JOSPIN avec Le FN devant l'UMP ce qui ne serait pas plus satisfaisant que ce qui s'est passé en 2002.

Jean-Pierre Léry

Je ne suis pas toujours d'accord avec vous, mais là oui. Bravo pour cette éclatante démonstration Robert! J'avais confusément senti une arnaque et je suis fier d'avoir voté "non" au référendum sur le quinquennat. J'espère (mais j'en doute) que les socialistes sauront reconnâtre cette erreur qui nuit à la démocratie. La cohabitation avait finalement moins d'inconvénients.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.