« Jean-Paul Denanot fait une proposition forte pour la radiothérapie de la Creuse | Accueil | "C'est ensemble qu'on perdra " »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert

Non seulement cette réforme est injuste mais elle ne servira à rien car en 2018 le problême du financement demeurera entier.
D'autre part les salariés fatigués, aussi bien physiquement que psychologiquement, arrêterons tout de même de travailler à 60 ans s'ils n'ont pas déjà été licenciés avant cet âge,le chômage et la précarité augmenteront et l'économie faite par le recul de l'âge de la retraite sera vite absorbée par de nouvelles charges pour la collectivité.

Cécile Fortineau

Je partage ton avis sur ce qui se dit autour de cette réforme des retraites. Et j'ai apprécié la pugnacité de Ségolène hier soir à démonter un par un les arguments fallacieux du gouvernement conduisant au fatalisme ambiant "il n'y a(urait) pas d'autre solution".

Par contre, comme Ségolène et contrairement à toi, je trouve que la valeur travail est une notion qui a du sens. Certes, si nous étions millionnaires, nous serions sans doute tentés par le farniente. Certes, nous sommes un certain nombre à travailler pour gagner des sous nous permettant de faire des choses que l'on aime en dehors et nous ne nous épanouissons pas tous à la tâche. Mais heureusement (car on y passe 200 de ses journées par an), "Le travail, on peut s'y construire, s'y épanouir dans l'intérêt général de la nation" (c'est du ségolène). Le travail permet aussi de trouver une place dans la société donc une certaine dignité (en cela il a une vraie valeur, peut-être n'as-tu jamais été au chômage pour le savoir), c'est parfois la seule vie sociale de personnes isolées, et c'est vrai qu'il y a une vie sociale enrichissante au travail (toutes les boites ne sont pas France Telecom)... Entre 20 et 60 ans, on a envie de travailler et d'y être heureux. C'est quand même encore possible!

2 extraits du discours de Charléty (1er mai 2007) pour éclairer le propos (qui reste ancré à gauche selon moi) : « Je veux une France qui donne du travail à tous et à chacun. C'est cela la défense de la valeur travail ! »... « Il faut redonner du sens à l'effort et à la dignité au travail, mais du vrai. La valeur travail n'est pas un artifice de discours. La valeur travail, c'est d'abord payer le travail à sa valeur. C'est augmenter les bas salaires qui restent obstinément immobiles et nous sommes le seul pays dans ce cas où des millions de salariés hommes et femmes, surtout les femmes d'ailleurs, commencent leur carrière professionnelle au SMIC et terminent quarante ans après toujours au SMIC et cela, je ne le veux plus »

Et je pense qu'une des clés pour le problème des retraites est la résolution de la problématique de l'emploi : plus de travailleurs, c'est plus de cotisations retraites; des salaires plus élevés, c'est plus de cotisations retraites, etc...

Alayn

Bonsoir ! Tout çà c'est la perduration du système inégalitaire basé sur le salariat, l'exploitation moderne capitaliste^^ et son corollaire les retraites qui sont devenues diligentées par l'Etat, de mèche avec les syndicats réformistes.

Les capitalos et le MEDEF se frottent les mains.
Le gouvernement et Sarkozy (à la botte des capitalos) s'en tapent de ces journées disparates de mobilisation: seule, une grève générale expropriatrice et autogestionnaire pourrait mettre à bas ce système.

Salutations Anarchistes !

Cécile

pendant l'émission de France 2 d'Arlette Chabot, le journal "Le Monde" organisait un décryptage avec commentaire des lecteurs en direct, à la fin de ce décryptage, il ont fait 2 sondages instantanés dont les résultats sont les suivants:

Sondage 1: 22h23
Qui avez-vous trouvé plus convaincant dans ces arguments ?
•François Fillon = 29%
•Ségolène Royal = 71%

Sondage 2 : 22h56
Quel intervenant vous a semblé le plus convaincant de l'émission ?
•François Fillon = 17%
•Bernard Thibault = 11%
•François Chérèque = 17%
•Ségolène Royal = 46%
•Eric Woerth = 2%
•Aucun = 6%

Peut-on mener à bien une telle réforme sans utiliser ses oreilles et ses yeux? Leur "pédagogie" ne semble pas porter ses fruits... Tant mieux si les français doutent ou même croient déjà à une autre solution, malgré la propagande qui nous inonde. A suivre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.