« "C'est ensemble qu'on perdra " | Accueil | Point sur la radiothérapie »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert

Derniére trouvaille du célébre HORTEFEUX inspirée, on n'en doute pas, par son maître:
Faire élire les juges d'application des peines et constituer des jurys devant le Tribunal correctionnel dont le président serait lui même élu.
Pendant un temps bref à la Révolution les juges furent élus et ce fut une catastrophe dont les Tribunaux révolutionnaires ont montré la nuisance du systéme
Il y a peu SARKOZY voulait supprimer les jurés en premiére Instance devant les Cours d'Assises maintenant il veut les instaurer au Tribunal correctionnel.
Si Michèle AILLOT -MARIE avait un tant soit peu de respect pour sa fonction elle devrait démissionner immédiatement.Ce n'est plus une question de lutte gauche-droite,les événements survenus à l'Assemblée Nationale,les provocations et l'attitude de Nicolas SARKOZY à Bruxelles indignes d'un Chef d'Etat,les dérives en tout genre,cette fois la démocratie est véritablement en danger plus besoin de craindre le Front National ceux qui sont au pouvoir font aussi bien sinon pire.

Jerome Mathias Bel

Un principe du Droit vient à nouveau d'être bafoué sous le regard héberlué des électeurs; sur ordre d'un juriste qui, devenu Président par la grâce de son extrémisme, n'est plus que l'avocat de son clan douteux?

Pour cette droite seulement "décomplexée" de son racisme foncier, il s'agit effectivement de mener en catimini sa sournoise entreprise pour profondément crevasser le sol de la Nation Française, et cela à tous niveaux: dans ses bases républicaines théoriques comme dans la vie pratique de ses terroirs.

Il faut désormais entendre l'usage fait par l'UMP du mot "réforme" comme synonyme de "dépeçage" à tendance frontiste.

Les quelques esprits qui, lors du "nettoyage de Sangatte", accusèrent les démocrates progressistes soit d'exagération soit de manipulation de l'Histoire, oubliant allègrement en cela les séances de prières oecuméniques proposées alors par des Frères Franciscains pour protester contre le droit individuel déjà bafoué dans les centres de rétention (rétention de quels liquides du corps social?), ceux-ci peuvent depuis hier prendre acte de ce que cette "réforme des retraites" est un véritable get-apens vichyste autant pour la santé des professionnels que pour les professionnels de santé:

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/09/17/on-revient-a-la-medecine-du-travail-instituee-par-petain_1412430_3224.html

Jerome Mathias Bel

Une disparition qui pourrait faire sens de la porosité croissante mais précoce de la notion de "lutte des classes":

http://www.liberation.fr/depeches/01012290945-deces-de-jean-marcel-jeanneney-pilier-du-gaullisme

Je suis curieux de savoir dès demain sans doute, comment et qui, de Mr De Villepin "rescapé de Clearstream" ou du Président "guerrier de la division pour mieux régner", tentera, avec le plus d'opportunisme démagogique sans lequel leur parti politique commun n'apparaîtrait déjà plus que comme la machine à exclusion qu'il est devenu, une pratique récupération mémorielle d'un parcours individuel qui, lui, n'en manquait pas, de classe. Et jusqu'à une intelligente évolution de sa pensée qu'il faut savoir saluer.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.