« D'une seule voix... | Accueil | Implantation de la Cité de la Tapisserie: un choix regrettable »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Luc

Vous obtiendrez évidemment gain de cause dans votre recours auprès du tribunal administratif de Limoges, puisque la jurisprudence du Conseil d'Etat est claire sur ce point : dès lors qu'un candidat gagne avec quelques voix d'avance, le juge administratif demande systématiquement l'annulation de l'élection pourvu qu'il y ait une irrégularité, même mineure...
Une nouvelle élection aura donc lieu.

Pourtant tout ne sera pas gagné. Les statistiques montrent que dans 90% des cas, celui qui parvient à faire annuler une élection, perd de nouveau à la nouvelle élection. Il se prend alors fréquemment une vrai déculotté...

Votre pari est donc risqué. Vous allez jouer à quitte ou double. Un échec cuisant vous ferez perdre la mairie en 2014. Mais si vous parvenez à profiter de la montée en puissance de la gauche, alors...

Robert PETIT

J'ai entendu Bruno JULLIARD Secrétaire Natianal du PS, lors d'un débat avec Bernard DEBRE, déclarer qu'à son avis l'élection du Président de la République devrait intervenir non pas au suffrage universel (source de toutes les dérives) mais au suffrage restreint c'est à dire par un collégue d'élus.
Pour la premiére fois j'entends de la bouche d'un responsable socialiste la mise en cause de notre systéme institutionnel et je considére que la réforme de cette Constitution devenue périmée est la clé d'un renouveau démocratique qui passe par l'institution d'un véritable régime parlementaire.
J'espére que cete réforme sera débattue lors de la campagne présidentielle car les dérives de l'ére SARKOZY ne doivent pas se reproduire, que le président soit de gauche ou de droite.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.