« Promotion du projet socialiste...par l'UMP ! | Accueil | Le débat sur la piscine tombe à l'eau »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert PETIT

Mauvaises habitudes.
Je me souviens que début 1981 un soir,aprés une réunion, je reconduisais à la Sous-Préfecture le Sous Préfet,il s'agissait d'Hubert FOURNIER et je lui annonçais la nouvelle dont j'avais eu connaissance dans la matinée,celle de son départ d'Aubusson. Croyez moi si vous voulez il n'en était pas informé.
Que s'était-il passé ? un élu de la majorité, qui était alors de droite, était intervenu pour obtenir son départ parce qu'il lui avait déplut.
Cela n'empécha pas Mr FOURNIER de faire une belle carriére aprés mai 1981,au cabinet de Gaston DEFERRE puis dans des postes préfectoraux importants comme celui de Préfet de la Région Midi Pyrénées.
Grandeur et servitude de la fonction publique !
Une République irréprochable devrait éviter ce genre d'oukases peu comptatibles avec la démocratie.

ache...

Bonsoir !

Auclair est un sexiste et un gros macho, (rien que pour ça, il devrait être déchu de ses fonctions de dépité !) c'est bien connu... La maquignonnage mène à tout...

Après 3 Ricards, ce connard se lâche...

Auclair pue comme le FN !
(son pote Sarko a repris 80% du programme de Mégret ! -programme facho écrit par Mégret à l'époque où il était encore la tête pensante du FN. Le Pen est bien trop con pour pouvoir élaborer de telles choses ! ).

Salutations Anarchistes !

Robert PETIT

Aubusson n'a pour l'instant plus de Sous-Préfet et on constate qu'il n'y a pas véritablement un pilote dans l'avion France.
Nicolas SARKOZY est à la remorsue d'Angela MERKEL qui impose de plus en plus ses volontés,c'est à dire l'intérêt de l'économie allemande avant tout.Il ne propose d'ailleurs, pas plus que la Chanceliére allemande, de véritables solutions à la crise qui est entrée dans un cercle vicieux:
Pour réduire le déficit on impose des plans d'austérité de plus en plus rigoureux qui ont pour premiére conséquence de faire chuter la croissance d'où nouvelle dégradation de la note des pays et augmentation du taux d'intérêts de leurs emprunts ce qui entraine une augmentation de leur dette.
Tant que les Etats européens n'auront pas compris qu'ils doivent maitriser les marchés financiers en contrôlant les banques et en empruntant à la Banque Européenne dont les statuts doivent être modifiés aucune amélioration de la situation est à attendre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.