« Elections, quelles élections ? Impair et passe ? | Accueil | "Tissage à quatre mains à Aubusson" par Emilie Perrot »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert PETIT

Je n'ai pu me rendre à Guéret pour entendre François HOLLANDE et je l'ai beaucoup regretté; Je pense que si une salle plus importante avait pu l'acueillir, par exemple s'il était venu à Aubusson au Hall polyvalent il aurait réuni au moins autant de monde que Nicolas SARKOZY.
J'apprécie le ton qu'il donne à sa campagne loin des outrances et des proclamations ultra droitiéres de son principal adversaire qui se sentant en difficulté n'hésite pas à manier l'injure et le mépris ce qui correspond à son caractére car il se considére comme le meilleur et ceux qui ne sont pas de son avis comme des c..
Le président sortant peut certes être redoutable n'hésitant pss à recourir à la mauvaise foi et à la caricature.La victoire de François HOLLANDE n'est pas encore acquise et la bataille doit être quotidienne,ne jamais baisser la garde ,occuper le terrain,mettre SARKOZY devant son bilan et dénoncer l'inanité de ses propositions.
A l'époque d'internet il ne faut pas craindre d'utiliser ce moyen pour diffuser largement nos idées et répondre à l'adversaire car la victoire est indipensable pour sortir la France du bourbier dans lequel l'a enlisé 5 ans de Sarkozysme.


Robert PETIT

Echos de campagne:
Hier soir Marine LE PEN était sur Antenne 2 pour parler de son programme. La discussion était instructive en ce sens que ce programme est totalement irréaliste et inapplicable,ses interloctuteurs en ont fait la démonstration.
Mais son débat avec Henri GUAINO fut trés intéréssant,le Conseiller spécial de SARKOZY s'efforçant à ne pas la contredire à tel point que l'on pouvait se demander s'il n'avait pas pris sa carte du FN.
En ce qui concerne son affrontement avec MELENCHON il était inévitable mais elle a eu la lâcheté de refuser le débat,comme quoi elle est comme son pére une grande gueule et rien de plus.
De son côté SARKOZY s'en va de meeting en meeting proclamer son amour de la France (que sous entendu François HOLLANDE n'aimerait pas)et vanter la valeur travail dans un pays qui compte 4 Millions de chômeurs!
Le commentateur politique de La MONTAGNE le fait trés justement remarquer et il souligne également l'indécence qui consiste à vouloir faire travailler les bénéficiaires du RSA en appelant ce travail "Travail d'Intérêt Général" comme celui que les Tribunaux imposent aux délinquants. Ces heures de travail sont d'ailleurs généralement à la charge des collectivités locales et évitent de se poser la question de la formation et du véritable travail productif.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.