« Nicolas Sarkozy, le mensonge fort ! | Accueil | L'UPM, un combat mené jusqu'au bout ? ou les limites de la diplomatie élyséenne. »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

FAURIAUX Laurent

Un état de droit, la FRANCE. Cette derniére, nous refuse la posssibilité de réagir face un état de crise, celui-ci étant réel.Nos postes d'enseignants et autres sur notre département(déja en difficulté)sont négossiés, mais rien ne semble pouvoire contrecarer une décision d'état.Alors comment faire ? Laurent FAURIAUX (l'hortographe n'a jamais été mon fort).

Robert PETIT

François HOLLANDE a mis au coeur de son projet une réforme compléte de l'enseignement confiée à un groupe de travail présidé par Vincent PEILLON avec l'ambition de réaliser une véritable réforme de l'ordre de celle faite à la Libération.
La politique de Nicolas SARKOZY et de Luc CHATEL est de faire des économies au risque de sacrifier l'avenir de la jeunesse et particuliérement des éléves en difficulté et de ceux résidant dans des zones rurales. Je ne sais pas s'ils se rendent compte qu'ainsi c'est l'avenir de la France qu'ils compromettent; Animés par une logique pruement comptable ils n'écoutent plus personne.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.